Parlons vessie

Halte aux tabous!

Examens

Les causes d'incontinence sont variées : de nombreux examens permettant d'étudier vos symptômes vous seront proposés afin de trouver le traitement le mieux adapté.

Examen clinique

Le médecin commencera par un examen clinique. Il vous examinera l'abdomen à la recherche d'éventuelles zones douloureuses.

Il examinera les muscles de la zone pelvienne pour déterminer si vous avez des problèmes d'affaiblissement de ces muscles. Ce toucher vaginal ou rectal peut également permettre de déceler une anomalie de la structure du vagin ou du rectum, notamment un prolapsus ou une inflammation de la zone pelvienne.

Cet examen physique peut également comporter un test de vos réflexes pour détecter une lésion nerveuse associée.

Calendrier mictionnel

Le médecin pourra vous demander de tenir un calendrier de vos mictions en reportant notamment :

  • les heures où vous allez aux toilettes, le jour comme la nuit ;
  • la quantité et le type de liquide que vous buvez ;
  • le volume des urines ;
  • les fuites.

Le calendrier mictionnel permettra d'analyser la sévérité du symptôme et de juger de l'efficacité du traitement mis en place.

Test d'incontinence

Le test d'incontinence consiste à quantifier l'importance des fuites. Pour ce faire, le médecin vous fera porter pendant un effort (par exemple, monter un escalier) une protection absorbante qui aura été préalablement pesée. La protection sera pesée une deuxième fois, permettant au médecin de juger de la sévérité des fuites.

Analyse d'urine et tests en laboratoire

Une infection de l'appareil urinaire et une hématurie sont recherchées en prélevant un échantillon d'urine et en l'envoyant à un laboratoire d'analyse.

Une bandelette urinaire permet de détecter rapidement la présence de sang ou d'infection dans les urines.

La cytologie urinaire consiste à examiner les cellules présentes dans l'urine.

Un fragment de tissu de la vessie, d'un rein ou d'un uretère peut aussi être prélevé par biopsie et examiné au microscope. Cela permet de rechercher la présence éventuelle d'un cancer.

Examens de la vessie

Le bilan urodynamique permet d'évaluer le comportement de la vessie. Il s'effectue avec la vessie pleine :

  • La débimétrie urinaire mesure le débit mictionnel. Vous videz votre vessie dans une cuvette équipée d'un appareil de mesure. Les résultats sont donnés sous la forme d'une courbe.
  • La cystomanométrie mesure la pression vésicale pendant les phases de remplissage et d'évacuation à l'aide d'une sonde introduite dans votre vessie à travers le canal de l'urètre.

Ce test indolore permet de déterminer la capacité de la vessie, sa compliance et sa contractilité.

Autres examens

La cystographie aide les urologues à étudier la vessie en détail et à voir s'il y a une obstruction, notamment des polypes (petite tumeur dans les tissus). Une sonde est introduite dans la vessie et un produit de contraste est injecté. On prend des clichés de la vessie pleine et à différentes étapes de la vidange.
La cystoscopie utilise un fibroscope pour observer l'intérieur de l'urètre et de la vessie ; il peut être souple ou rigide.
L'echographie et l'imagerie par résonance magnétique (IRM) sont d'autres façons d'examiner la vessie, les reins et les uretères.

gfx-nurse

Ce site Internet est proposé par Medtronic France à des fins purement informatives.